1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017          
 
Oct 8, 1995 Belgium Brussels Forrest National
 
Tracklist

Support Acts: Moby & The Flaming Lips

01. Grand Pappy Du Plenty/Give It Away
02. Suck My Kiss
03. Aeroplane
04. Warped
05. Walkabout
06. Come As You Are (Intro) / Backwoods
07. Shallow Be Thy Game
08. My Friends
09. Sound And Vision
10. Higher Ground
11. Transcending
12. Pea
13. One Big Mob
14. Under The Bridge
15. Me And My Friends
16. Deep Kick
17. Suffragette City

 
Pictures
Ticket

 

Comments

 

 
Reviews (can be sent via email or online by clicking on the comment box [0]Comments)
By David (d.gilardini@awex.wallonie.be) - (Sorry for the french, I will translate it as soon as I have more time)

Cela fait exactement 6 ans et 14 jours, donc ça risque de manquer de détails...croustillants...Mais commençons par le début: il doit être vers 17 heures quand le car démarre. Tout se déroule dans une ambiance bon enfant sauf qu'un accident retarde notre arrivée à Forest. Résultat des courses, le car arrive en pleine première partie. Le groupe présentait une musique style grunge relativement classique mais tout de même intéressante. A ce point, la salle était à moitié pleine. Il faut dire aussi qu ils avaient annoncé les Chili bien plus tard. Puis après une pause, Moby fait son entrée. La salle (remplie aux 3/4) est aux anges. Il n'y avait pas mieux pour chauffer le public. La première partie du concert est franchement techno. Le concert tourne vite à la soirée. Tout le monde danse partout, c'est la fête quoi. A un moment, je vois Chad et ses cheveux blonds de l'époque à côté de la table des retours. Puis au morceau suivant, sans être annoncé, voilà qu'il approche des percussions. Et là....il sort le grand jeu. Rythmique grandiose, solo de percu génial. C'est à ce moment là que Moby en profite annoncer notre buveur de bière préféré et là, le cri de la mort qui tue du public. >C'est l'hystérie. Après ce morceau, Moby enfourche sa gratte et entame la deuxième partie nettement plus Rock'n'Roll. Je me souviens notamment du riff de "Sweet Child O'Mine" de Guns'n'Roses. Ca m'a d'ailleurs rappelé le clin d oeil de John Frusciante au groupe dans "Mother's Milk". Une pointe de nostalgie s'est emparée de moi, mais bon, c'est lui qui avait décidé de partir... Ce fut un concert de très bonne qualité. D'ailleurs, moi qui ne connaissait pas des masses, j'ai été très surpris, in love de Moby.
Après, les choses sérieuses commencent. La salle est à son comble. Dès le concert terminé, les roadies des Chili envahissent la place et je profite de ce moment d'acalmie pour m'incruster dans les première places (ça rime en plus). Bon après quelque enjambades, je me retrouve vers le dixième rang côté centre-droit. J'avoue que j étais très intéressé de voir le jeu de Dave. Après de longues, très longues minutes d'attente, la lumière finit par s'éteindre et ça commence à bouger très, mais alors très fort. Si fort, que je me retrouve rapidement parallèle au sol sans le toucher (je vous jure), mais il y avait quand même quelqu'un en dessous de moi. Avant que le groupe n'entame "Grand Pappy Du Plenty" et "Give It Away", j'ai juste le temps de remarquer les superbes tenues (les classiques de la tournée je crois). Flea était habillé comme aux MTV Awards (slip noir et chaussures), Anthony avait une jupe dans le ton vert, Dave avait son pantalon blanc transparent, un slip noir et des shoes style ABL. Et Chad avait un drôle de truc qui ressemblait à un slip mais avec des trous sur les côtés (vraiment bizarre, m'enfin on pouvait admirer ses tatouages sur les jambes). Bref, après l'intro, "Give It Away" commence et là, c'est vraiment le bordel. Ca bouge dans tous les sens, et il n'y a pas moyen de profiter de la mius. Quand, je m'aperçois que je suis en train de rater le premier solo de "Give It Away", je décide tout de même de reculer un petit peu. Ouf, il était temps de trouver la bonne planque où l'on fait la fête en sautant comme Flea et profite du spectacle en même temps. D'ailleurs, le deuxième solo de Dave ne fait que confirmer mon choix. Je l'ai d ailleurs trouvé extraordinaire pendant tout le concert. Il m'a vraiment impressioné (beaucoup plus qu'au Pukkelpop 94). D'ailleurs après ce concert, je ne jouais plus que du RHCP version Navarro. J'ai même acheté le livre des tabs.
Bref, après "Give It Away" arrive "Suck My Kiss". WOOUUUUUHAAAAA terrible, j'ai jumpé dans tous les coins. Tout le monde autour de moi s'y met aussi (même les jumelles blondes (terribles aussi) à côté de moi).
Pour le reste du concert, les chansons sont admirablement jouées et sont mieux les unes que les autres. Le seul truc en moins c'est qu'ils n'ont pas l'air d'être en super forme. A part Flea, comme d'habitude. A mon avis, ils ont du faire trop la fête ou alors la route a été longue. Je dirais que le concert était bien, mais que l'on avait déjà vu les Chili Peppers sous un meilleur jour.
Bref, après "Suck My Kiss", arrive "Aeroplane" et puis "Warped". J'ai particulièrement aimé "Warped" (encore 5 kilos de perdus).
Dommage que par moment, Anthony était un peu cours, mais bon, c'est du live et c'était jouissif quand même.
Après je ne me souviens plus de l'ordre, mais il me semble que c'est "Walkabout" et "Backwoods" qui sont arrivés. Pour "Walkabout", ça a été comme une surprise. Je m'attendais à tout sauf à celle-là. Je me suis carrément délecté.
J'ai surtout été captivé par le jeu de Dave avec sa Wha-Wha et le basse-batterie phénoménal (pendant tout le concert d'ailleurs). L'intro de "Come As You Are" sur "Backwoods" est bien choisie...Pas mal trouvé pour régler la pédale chorus ;). En plus "Backwoods" était vraiment super et une sacrée surprise. J'ai bien vu que les fans d'avant BSSM étaient super heureux (comme moi d'ailleurs). Il y en a qui ont même crié le nom de Hillel autour de moi :o)))))))).
Pour le reste, tout s'est enchaîné comme sur des roulettes, rien de bien particulier jusqu à "Pea".
Ah oui, à un moment Flea (incorrigible) a profité d'un blanc entre deux chansons pour nous faire admirer (une fois de plus) son appareil génital. Je reviens à "Pea" repris en coeur par le public. Là vient un petit détail croustillant pour la presse people. En fait, Forest National se présente comme un amphithêatre, et une copine se trouvait sur le coin droit de l'amphi, et là elle a vu Anthony aller près du public dans ce coin-là, choisir une fille au hasard et l'embrasser. Bon, ceci étant dit, revenons tous de même à la chanson...
La fin était tout a fait surprenante, avec ce "So fuckin' what" chanté par Anthony sur de la mius punk-rock comme je l'aime. Ensuite, même pas le temps de souffler que "One Big Mob" commence, le sommet du concert (pour moi en tous cas). C'était ma chanson préférée du moment et ça été extraordinaire. Surtout l'impro au milieu et le solo de Dave a été MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM il n y a pas de mots.
Après ça, rien de spécial à signaler. A part la guitare de Dave dans "Under The Bridge". Je râlais un peu qu'il ait simplifié la guitare de John et qu'il ait perdu le feeling. Sinon, "Deep Kick" et la reprise de David Bowie étaient chouettes (même si je ne la connaissais pas).
A la fin du concert, Dave était d'humeur destroy. Pendant la fin de "Suffragette City", il a carrément mis un coup de pied sur la batterie de Chad dont quelques parties sont tombées. Apparemment, Chad était mort de rire, mais à ce que j'ai pu voir, rien n'était cassé. En plus, à la fin, il a fait sonné sa disto avec plein de feedback et a jeté sa Strat noir et blanche. Après il a manipulé son delay en même temps et ça faisait un super écho tout bruyant et tout destroy (wouhaaa). Les autres étaient déjà sortis de scène. Dave a eu un applaudissement terrible quand il a fait signe et qu'il est parti de scène, laissant sa Fender complètement étalé sur le sol.

Voilà, je dirais que ça a été un bon concert avec un Flea et Chad égaux à eux-même. Un Dave tout à fait merveilleux. Et un Anthony surfant entre certains manquements vocaux et de présence, et un Anthony super présent et interprétant certaines chansons avec la chaleur et l'émotion qui transforment la musique en magie.

PS: J'ai quand même été dégouté après le concert parce que j'ai vu un pote qui avait été recalé à l'entrée à cause de son enregistreur. Résultat, pas de trace du concert. GRRRRRR.

Back